March to Rome

March to Rome – Un MMO de stratégie gratuit

March to Rome est un jeu de stratégie en ligne gratuit. Ce free-to-play, jouable par navigateur, se déroule dans une période de transition de l’Histoire européenne, une époque où le déclin de l’empire romain se traduit par un soulèvement des autres nations. Les joueurs doivent gérer à la fois les facteurs économiques et sociaux de leur cité, mais aussi construire une armée capable de défendre leur territoire et d’annexer celui de leurs voisins. Tout cela dans l’espoir d’enterrer définitivement Rome. À vous de relever ce défi ! Avec sagesse et courage, serez-vous capable de conduire votre modeste peuple vers une suprématie mondiale ?


Un jeu de guerre entre l’Antiquité et le Moyen-Âge

Alors que l’ombre de Rome recouvre toujours la majorité du continent, d’autres nations tout aussi ingénieuses, braves et conduites par l’honneur, se sont rebellées. Celles-ci ne supportent plus la cruauté de leurs souverains et ont décidé de prendre les armes contre ces oppresseurs qui ne sont plus dignes de les gouverner. C’est ainsi que de nombreux nobles saisirent l’occasion de revendiquer ce qu’ils considèrent comme leurs terres, construisant de solides forteresses et levant d’importantes armées. Reste à savoir si ces seigneurs en devenir vont s’entretuer par avarice ou s’allier contre leur ennemi commun. Seul le temps nous le dira…


Une gestion des ressources ajustable

Dans March to Rome, votre longue campagne commence contre l'oppresseur commence par une bonne gestion des ressources, celles-ci sont au nombre de 4 : le fer, le bois, la pierre et la nourriture. Pour les produire, il est nécessaire de construire le bâtiment adéquat et d’y affecter le nombre de personnes que vous désirez. En effet, March to Rome se différencie légèrement des autres MMO du genre car il est possible d’augmenter votre production en fonction du nombre de travailleurs que vous y affectez, ce qui permet d’être plus réactif en cas de pénurie. À l’inverse, en cas de surproduction, vous pouvez utiliser des bâtiments de stockage e pour éviter les pertes, le temps que vous ajustiez votre production.

Il existe une cinquième ressource incontournable dans un jeu de stratégie : l’or. Celui-ci s’obtient grâce aux impôts que vous prélevez auprès de vos citoyens, mais également grâce aux quêtes à remplir ou aux pillages des villes ennemies. Une fois encore, la gestion des impôts est entièrement entre vos mains, c’est à vous de fixer les limites sans oublier de prendre en compte l’humeur du peuple, sinon leur travail risque d’en pâtir. Ces différentes possibilités, dans l’optimisation de votre cité, rend la gestion de cette dernière moins lassante qu’à l’accoutumé.

Enfin, il existe d’autres types de bâtiments qui peuvent être civiques ou militaires tels que le temple de la ville, le marché de la ville, l'université et l'arsenal. Le premier permet de fournir des bonus momentanés, le second vous ouvre les voies du commerce, tandis que les deux autres vous permettront d’améliorer l’ensemble de votre cité et votre équipement militaire.


Pendant ce temps-là, sur le champ de bataille…

Inutile de rappeler que March to Rome est avant tout un jeu de guerre, alors il est temps d’aborder le sujet ! Après avoir construit les bâtiments adéquats, vous allez pouvoir former votre armée. Il existe 7 unités différentes : les lanciers, les lanceurs de haches, les épéistes, les archers, cavaliers et les espions. Sans parler des « machines » qui incluent les trébuchets, les béliers, les wagons d'approvisionnement et les catapultes. Cette diversité des unités rend les batailles intéressantes et plus stratégiques puisque chacune d’entre elles possèdent des avantages et des inconvénients qui dépendent à la fois des forces ennemies et du terrain, mais aussi de la composition de votre propre armée.

Là où ce jeu en ligne montre sa force, c’est encore une fois dans la micro-gestion de son gameplay qui se rapproche fortement des RTS classiques (jeux de stratégie en temps réel). Car en plus de devoir ajuster les forces et faiblesses de vos troupes, vous pouvez aussi choisir leur position sur le champ de bataille, les diviser en groupes plus petits ou encore choisir parmi un ensemble de formations de combat. Il est même possible de régler leur vitesse de marche et de définir leur niveau de priorité pour le pillage. Quant aux défenseurs, ceux-ci peuvent placer leurs unités à des endroits stratégiques du château, en fonction de ses faiblesses et de la manière dont va attaquer l’adversaire.


L’aspect communautaire

Encore une fois, les développeurs de ce MMO ont souhaité apporter un peu plus de profondeur au titre en permettant 2 types d’alliances entre joueurs : l’ordre et le clan. Le premier repose sur une structure hiérarchique forte et verticale, tandis que le second met tous les membres à peu près au même niveau. Dans les deux cas, il faudra participer activement à la défense et au développement de l’alliance, notamment en payant une taxe.


L’essentiel du jeu
  • Un jeu de stratégie et de gestion 
  • Un free-to-play 
  • Jouable sur navigateur 
  • Un univers pré-médiéval 
  • Une gestion optimisée de votre cité et des combats

Tags : Jeux de stratégie Jeux historiques Jeux en ligne Jeux PvP MMOG Free to play Jeux par navigateur
Vidéos

Images du jeu Commentaires
  
note
2.5 sur 5
2.5 / 5
1 2 notes, dont 0 avis

Commenter ce jeu
Editeur : Gamgos
Date de sortie : avril 2016
Tag du jeu