"> "> Little Nightmares va vous faire frémir !

Little Nightmares

Little Nightmares – Une ballade cauchemardesque

Fraîchement débarquée en avril 2017 avec sa direction artistique unique et son ambiance glauque à souhait "Little Nightmares" s'avère être une aventure sans prétention bourrée de sous lecture libres d'interprétation sur le thème de la "gastronomie".

Alone in the light

On incarne ici Six, une gamine bretonne perdue dans des décors gigantesque à l'éclairage désirable. Elle progressera alors en s'aidant de son environnement dans des pièces surdimensionnées à la recherche de nourriture, devant au passage éviter les différents protagonistes gargantuesque que l'on aura l'infortune de croiser qui tenteront au passage de la boulotter.

L'univers ici décrit est des plus anxiogène et claustrophobe, cela est magistralement servi par une bande son très travaillée détaillant chaque bruitage : du grincement de la taule, aux ineptes borborygmes des créatures humanoïdes qu'on fui. On sent que les suédois de chez Tarsier Studios ont très largement puisé leur inspiration dans les travaux de l'excellent Playdead (Limbo, Inside) tant par l'univers présenté que par le minimalisme du gameplay.

Metal Gear Sordide

En parlant du gameplay, voici les différents contrôles de Six :

  • Elle peut se déplacer sur 3 dimensions et sauter (merci Captain Obvious)
  • Elle peut se baisser pour éviter de faire du bruit, le jeu arborant une gestion de la discrétion non négligeable
  • Elle peut sprinter afin de se déplacer plus rapidement pour échapper aux monstres la plupart du temps mais attention elle tape fort du pied et a tendance à rameuter du monde
  • Elle peut saisir des objets que ce soit pour les soulever / les pousser / les tirer, principalement pour résoudre des énigmes. Il est aussi possible de jeter certains objets pour faire du bruit ou activer des mécanismes, mais on ne va pas se mentir : le basket quand on fait moins d'un mètre c'est compliqué et il arrive trop fréquemment de décéder bêtement sur un lancer imprécis


A noter que le jeu se termine très rapidement (moins de 3h) et que les quelques collectibles qui traînent dans les différents stages ne suffiront guère à susciter d'avantage l'intérêt d'une quelconque rejouabilité.

Les points positifs :
  • Une ambiance impeccable
  • Des vrais moments de malaise
  • Un sound-design plus que parfait
  • Un univers qu’on voudrait explorer d’avantage
Les points négatifs :
  • Un univers qu’on voudrait explorer d’avantage
  • L’imprécision des lancers qui peut frustrer
  • Une histoire (trop) cryptique ?
  • Moins étoffé que ses modèles…
Ce jeu est fait pour vous si :
  • Vous êtes en quête d'une petite expérience atypique (pas unique pour autant) et que vous savez vous laisser bercer par une atmosphère prenante et tout en subtilité.
  • Si vous vous cachiez étant petit pour ne pas que vos parents vous surprennent en train de regarder la TV après l'heure du coucher.
  • Si vous êtes un breton chauvin et qu'en tant que tel vous arborez fièrement le ciré jaune !
  • Si vous avez une petite faim…
Au contraire nous vous le déconseillons si :
  • Vous êtes proche de vos sous, car à 20€ les 3h cela fait 1€ les 10 minutes, j'ai connu des femmes aux mœurs moins coûteuses !
  • Vous détestiez être lanceur au baseball ou n'aimez que dribbler avec un ballon de basket.
  • Vous êtes végétarien.
Conclusion : Little Nightmares réussi le pari de nous transporter dans un univers sombre et angoissant grâce à de belles trouvailles de design et une utilisation stakhanovienne de l’éclairage et du sound-design ! Cependant la faible durée de vie et les quelques imprécisions de gameplay s’ajoutant à un univers qui se perd lui-même et qui n’arrive jamais à égaler un ‘’Inside‘’ nous font poser la fatidique question :

Cela en valait-il la peine ? Oui, mais pas pour 20€




Tags : Jeux d'aventure Jeux à télécharger
Vidéos

Commentaires
  
note
0 sur 5
0 / 5
1 0 notes, dont 0 avis

Commenter ce jeu
Editeur : Tarsier Studio
Date de sortie :
Tag du jeu