AccueilListe des Actualités ► The Black Death – Le réveil des développeurs

The Black Death – Le réveil des développeurs

The Black Death – Le réveil des développeurs

Le marché du jeu vidéo a trouvé un nouveau souffle grâce au principe du financement participatif, notamment avec des sites tels que GoFundMe ou Kickstarter. Ce système fait des heureux, certains projets aboutissent avec une satisfaction partagée entre les développeurs et leurs communautés,...

Le marché du jeu vidéo a trouvé un nouveau souffle grâce au principe du financement participatif, notamment avec des sites tels que GoFundMe ou Kickstarter. Ce système fait des heureux, certains projets aboutissent avec une satisfaction partagée entre les développeurs et leurs communautés, mais il arrive que d’autres se crashent violemment ou naissent dans la douleur. C’est le cas de The Black Death, un MMO sandbox qui propose de survivre et de coopérer dans un Moyen-Âge ravagé par la peste. Entre difficultés techniques et problèmes de fond, ce titre prometteur pourrait bien mourir dans l’œuf. Cependant, ses créateurs ne comptent visiblement pas en arriver là et parlent de mettre un bon coup de collier dans l’avancée des travaux !

The Black Death


The Black Death – Un MMO au destin funeste ?

Sur le papier, The Black Death devait être un jeu de rôle massivement multijoueur destiné à réunir des puristes du genre. Avec comme fondations le Môyen-Âge et une épidémie de peste, les développeurs promettaient un univers à la fois réaliste et sombre, propice à des situations extrêmes pour des joueurs en mal de sensations fortes. L’aspect sandbox du titre permet à ces derniers de développer leur propre économie à partir d’un système d’artisanat bien fourni mais aussi de construire leur propre foyer et de choisir librement le destin de leur héros. Ainsi, vous pouvez tout aussi bien vivre une vie de paysan amoureux de la terre, de chevalier redresseur de torts, de voleur sans foi ni loi ou de simple mendiant. Plutôt original et couillu comme concept !

The Black Death - artisanat

Cependant, après plusieurs mois d’exploitation sous la forme d’ un accès anticipé, force est de constater que le The Black Death peine à convaincre le public et déçoit bon nombre de ceux qui ont lâché 20 euros pour une simple alpha. De ce que l’on retient des commentaires des joueurs, c’est que l’épidémie de peste a bien pris, puisqu’il ne reste que très peu de vie sur les serveurs… Blague à part, les gens se plaignent majoritairement d’une trop faible population, et donc d’un manque d’interaction, d’une mauvaise communication avec les développeurs, de la présence de nombreux bugs récurrents alors que des fonctionnalités de base sont toujours absentes (comme la possibilité d’enregistrer ses propres raccourcis), mais aussi d’un déséquilibre déjà flagrant entre les classes jouables et d’un manque de contenu. Malgré tout, certains joueurs s’accrochent et défendent ce jeu de survie en mettant en avant le potentiel de ses mécaniques plutôt originales. Ils nous rappellent également que ce dernier est toujours en alpha et qu’il faut se montrer tolèrent. Et on ne peut mentionner les problèmes précédents que si l’on reconnait au moins la beauté des graphismes.

The Black Death - communauté

Quoiqu’il en soit, le studio à l’origine du projet semble avoir pris conscience du problème et parle de d’apporter des « évolutions drastiques » au titre. Cela a déjà commencé avec la mise à jour 0.72 qui remanie le système de combat de certaines classes et avec une gestion physique plus immersive pour les joueurs. Le cycle jour/nuit est maintenant bien en place et enrichit indirectement le contenu, en influençant par exemple le comportement de certaines créatures. Il est également question de comptabiliser les jours consécutifs où l’on survécu pour obtenir des bonus relatifs à notre personnage. Enfin, les développeurs parlent d’ajouter des zones représentant un challenge plus important, avec des PNJ et des bêtes hostiles, nécessitant de créer des groupes pour s’y aventurer et obtenir des récompenses intéressantes. Une façon d’ajouter un aspect PvE à un jeu sandbox. De quoi relancer l’intérêt pour The Black Death, ou du moins retrouver l’espoir de le voir obtenir ses objectifs. Affaire à suivre…

The Black Death - combats



Partenaire